Colloque

Urbanisme de projets durables - Espaces publics structurants

Jeudi 01 Octobre 2015

Les asbl "Europan Belgique" et "Maison de l’Urbanité" en collaboration avec la DGO4 vous invitent au colloque "Urbanisme de projets durables Espaces publics structurants" qui se déroulera le jeudi 1er octobre à la Géode de Charleroi.


Pour vous inscrire au Colloque, cliquez sur ce lien.

Programme

(téléchargeable au bas de la page)

08h15 : Accueil des participants
09h00 - 09h10 : Introduction de la journée - Jean-Pol Van Reybroeck, Inspecteur général, SPW-DGO4
09h10 - 09h20 : Ouverture du colloque - Pierre Sauveur, Président d’Europan Belgique asbl
09h20 - 10h05 : Les Docks de St-Ouen, désillusion politique ? - Makan Rafadjou, architecte-urbaniste, Paris, coauteur du projet avec Bernard Reichen
10h05 - 10h50 : L’Île de Nantes, urbanisme d’un projet ? - Anne Mie Depuydt (uapS), Paris, coauteur du projet de la 2ième phase avec Marcel Smets, prof. Honoraire à la KUL
10h50 - 11h10 : Pause-café
11h10 - 11h55 : Rénovation durable du Val-Benoît à Liège - Arlette Baumans, Bureau Baumans-Deffet
11h55 - 12h40 : Projet Clichy-Batignolles, la cohérence dans la mixité conceptuelle ; espaces publics, nouvelles épines dorsales des quartiers durables - François Grether, architecte-urbaniste, Grand Prix de l’Urbanisme français en 2012 avec Jacqueline Osty, paysagiste, Paris
12h40 - 14h00 : Lunch
14h00 - 14h25 : Communication concernant le renouveau de la politique wallonne de la Ville - Paul Furlan, Ministre de la Ville
14h25 - 15h10 : L’urbanisme de méga-projets - Bernard Reichen, Agence Reichen et Robert, Paris
15h10 - 15h45 : Projet Rive Gauche, espaces publics gagnants à Sambreville - Laura Falcone, Obiettivo160-Napoli, pour le projet lauréat d’Europan 11
15h45 - 16h25 : L’évolution du positionnement des espaces publics dans les projets EUROPAN - Didier Rebois, secrétaire général d’Europan-Europe
16h25 - 17h25 : Table ronde avec la participation, notamment, de
Paul Magnette, Ministre Président de Wallonie, Bourgmestre de Charleroi
Maxime Prévot, Vice-président, Ministre des Travaux publics et du Patrimoine, Bourgmestre de Namur
Paul Furlan, Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville et du Logement
Carlo Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité
Jean-Charles Luperto, Député Bourgmestre de Sambreville
17h25 - 17h40 : Échange avec les participants
17h40 - 18h00 : Conclusions
18h00 : Drink de clôture

Accompagnement tout au long de la journée : Jacques Bredael, journaliste
Traduction simultanée français/anglais assurée pendant l’entièreté du colloque.

Introduction

(téléchargeable au bas de la page)

"Notre actuel CWATUP devrait connaître ses derniers temps de vie. Car ni l’original - le CWATU « d’avant 90 » - ni ses successeurs n’ont pas suffisamment pu favoriser l’évolution qualitative des territoires wallons. Le « bon aménagement des lieux » n’a pas su faire de miracle. Ces codes de procédure s’étaient petit à petit armés d’un arsenal - efficace au delà de tout entendement - de procédures, de lourdeurs incroyables et de blocages désespérants (voir le cas absurde de la Caserne Léopold à Mons), qui permet d’inhiber la créativité et la recherche de qualité spatiale.

À Barcelone, Paris, Nantes, Bordeaux, Rotterdam, Berlin, … le développement de l’Urbanisme de projets - durables - engendre des mutations que seule une réflexion globale peut permettre. Les architectes, urbanistes, mais également la jeunesse wallonne, qui côtoie ces images nouvelles grâce à Erasmus, attendent donc aussi une nouvelle Wallonie. Le Code nouveau, annoncé pour bientôt, devrait donc mieux promouvoir la qualité et la créativité dans les projets urbains.

EUROPAN, par son important travail de tremplin pour les jeunes et de chaudron des évolutions européennes en matière d’urbanisme et d’architecture, est, depuis 1988, un important lieu d’échanges et de croisements d’idées sur ces matières. Les thèmes de ses premières sessions montrent bien ses effets d’ouvreur de piste : depuis bientôt 30 ans, ils annonçaient les grands courants de réflexion du début du XXIe siècle : la Ville sur la Ville (densification), les interfaces publics-privés (notamment les espaces publics), la dimension du temps, la durabilité,…

La « Maison de l’Urbanité » naissait en 1991, sur base d’un manque évident de formations, d’informations et de sensibilisation (en France, la Ministre veut mettre aujourd’hui en lumière l’intérêt particulier de cette facette) sur nos matières. Malgré des soutiens financiers fluctuants, son agrément de « Maison de l’Urbanisme » lui a permis de développer ses activités dans la plus grande partie de ses missions. Mais au delà de ses créneaux classiques, elle doit aujourd’hui porter une attention particulière aux espaces publics. Car ils deviennent des lieux de transit, d’accueil et de rassemblement pour les activités du XXIe siècle, où les échanges sociaux et culturels, le farniente, les jeux d’enfants, les graffitis dirigés et les jardins didactiques mènent la danse. Et, loin de se circonscrire à un espace délimité par une forme géométrique classique, l’espace public s’insinue entre les rues voisines de son lieu principal, et y sème la bonne parole par son côté « dolce vita » et « baba cool », bannissant souvent la présence d’une voiture devenue objet de presque tous ses ressentiments. Un peu comme si la liberté et la priorité à la vie voulaient s’inscrire en force dans le paysage urbain. Un véritable élan vers l’Urbanité.

Aujourd’hui, d’importants projets inspirés par ces courants novateurs commencent à voir le jour aussi en Wallonie. Mais la frilosité ambiante n’est pas encore vraiment vaincue. Il nous semblait donc important de donner la parole à des aînés, précurseurs dont les créations ont déjà prouvé leur sagacité, ainsi qu’à de plus jeunes concepteurs, à la tête d’importants projets, qui travaillent également au bonheur des habitants de nos villes de demain. Ils évoqueront leurs projets ainsi que l’importance croissante des espaces publics dans ces nouveaux projets urbains.

Nous espérons que le monde politique pourra convaincre les irréductibles passéistes que la réflexion doit s’ouvrir aujourd’hui à des champs d’application novateurs."

Pierre Sauveur
ir-architecte urbaniste

Fichiers

PDF icon programmeversoeuropan.pdf PDF icon mrafadjou1.pdf PDF icon amdepuydt1.pdf PDF icon abaumans1.pdf PDF icon gretherosty1.pdf PDF icon breichen1.pdf PDF icon lfalcone1.pdf PDF icon drebois1.pdf