Visite de Malines

4 villes - 4 échelles - 4 projets urbains

Vendredi 21 Mai 2010

La Maison de l'Urbanité organise un cycle de 4 journées de visites en Flandre intitulé "4 villes – 4 échelles – 4 projets urbains". La deuxième ville flamande que nous allons parcourir est Malines.

Ces découvertes successives à Anvers, Malines, Courtrai puis Hasselt sont programmées au travers 4 vecteurs de développement urbains récurrents dans chacune des villes : quartier de gare, commerce-culture, logement et espace public.

Devenue le berceau de l'industrie technologique, Malines opère aussi en terme d'urbanisme de qualité. Un programme global sur le logement en centre-ville est créé tandis que les infrastructures publiques sont elles aussi valorisées, avec notamment la réouverture d'anciens canaux ainsi que le traitement des berges de la Dyle.

Nous nous y rendons en train, moyen de transport très économique en groupe, rapide sur cette liaison et bien sûr exemplaire du point de vue de la mobilité "durable".

Le public (une vingtaine de personnes) est, comme pour Anvers, de nature variée : architectes-urbanistes, conseillers en aménagement du territoire et urbanisme, chercheurs universitaires, représentants du CWEDD et particuliers.

Arrivés en gare de Malines, nous sommes accueillis par une personne du service urbanisme de la ville qui sera notre guide durant cette journée.

Les abords de la gare sont observés et commentés. Le site est ainsi détaillé : l’historique de la place, son fonctionnement, la circulation de tous les usagers, le canal de Louvain enjambé par un ancien pont métallique ainsi qu’un projet de rénovation de bâtiments de bureaux en logements.

Le site en tête, nous nous dirigeons vers un "point info" mis en place pour informer le public du grand projet urbain du quartier de la gare. Les perspectives d’aménagement nous sont commentées par un représentant de la société Euro Immo Star. Située à mi-chemin entre Bruxelles et Anvers, la gare de Malines compte plus de 21000 voyageurs par jour. Des travaux d’envergure doivent être entrepris, ils permettront de combiner l’infrastructure nécessaire au passage du TGV à une nouvelle route permettant ainsi d‘écarter la circulation de transit des abords de la gare. Le quartier pouvant ainsi respirer librement se trouvera reconnecté plus aisément au centre ancien de Malines. Le montage du projet est rapide (2 ans) en concertation avec la SNCB, De Lijn, la ville et la Région flamande. Les habitants y ont été de plus associés régulièrement.

Notre découverte de la ville se prolonge sur la Dyle, via une passerelle semblant flotter à même la surface de l’eau. Récemment installée, elle se prolonge vers le centre-ville permettant de redécouvrir des arrières d’îlots et d’anciennes venelles d’accès au ruisseau. Nous arrivons ensuite au centre Lamot, ancienne brasserie reconvertie par partenariat public/privé en un lieu de conférences flexible et multifonctionnel.

Tandis qu’une partie du groupe se restaure paisiblement juste en face sur la place du marché aux Poissons, l’autre moitié motivée par notre guide part à la découverte de ruelles, places mais aussi des anciens béguinages.

C’est par le quartier Melaan que nous entamons la suite des découvertes. De nombreux canaux y ont été dégagés à ciel ouvert redonnant vie aux espaces publics par le biais de l’eau. La promenade est ponctuée par la visite d’un ensemble de logements neufs ainsi que du projet d’extension du centre culturel.

Nous débouchons ensuite sur la Grande Place récemment aménagée par Bernardo Secchi et Paula Vigano. Les aménagements publics y sont d’une grande sobriété car ils doivent relier des éléments disparates et mettre en évidence les bâtiments d’importance, comme l’Hôtel de ville. En dessous de la place, se trouve un parking souterrain, humanisé par des rampes d’accès piétons directes permettant à la lumière naturelle de s’infiltrer jusqu’au sous-sol.

Un règlement strict sur les enseignes, terrasses et parasols a permis d’uniformiser et d’intégrer la série de cafés et brasseries au contexte de ce grand espace central lui redonnant un cachet légitime.

Nous sommes ensuite accueillis, dans les bureaux de l’urbanisme, par Monsieur Karel Geys, Echevin de la rénovation urbaine et du logement. Sur place les projets d’espaces publics sont détaillés, des questions et des réponses sont échangées sur les projets visités mais aussi sur le futur de la ville.

Nous repartons pour un dernier circuit à deux pas de l’Hôtel de ville et y découvrons : un ensemble de quatre îlots de logements sociaux réalisé dans les années nonante ainsi que la seconde partie de la place, espace plus technique de circulation et d’arrêts des bus.

Pour clôturer, un large îlot en friche est présenté comme site d’un futur et vaste projet de logements avec là encore une attention toute particulière pour les espaces publics.

En fin de journée, nous regagnons la gare par l’artère commerçante.

Groupe/Cycle : Visites de 4 villes flamandes

La Maison de l'Urbanité organise un cycle de 4 journées de visites en Flandre : Anvers, Malines, Courtrai et Hasselt.

Ces 4 villes flamandes à échelles variées (de 500.000 habitants pour Anvers à 70.000 pour Hasselt), liées à des pôles économiques spécifiques, nous offrent un panel varié de gestion du territoire et de réalisations concrètes qui en découlent.

À la fois proches et éloignées, elles peuvent nous inspirer pour urbaniser nos villes wallonnes. La déclinaison sur notre territoire des exemples visités est d'autant plus aisée que le cadre règlementaire flamand diffère peu du nôtre.

Chaque journée sera rythmée par des présentations et des visites portant sur l'aménagement du territoire, l'urbanisme et l'architecture.

Voir toutes les activités liées